besoins de la génération y

Donner du sens

Une action, une mission, une tâche doivent avoir un sens pour être exécutées avec ardeur.

Si le jeune Y ne comprend pas le sens de ce que l’on lui demande, il traînera les pieds jusqu’à ne rien faire du tout.

Un sacré casse-tête pour les managers qui doivent dépenser de l’énergie en continu pour expliquer le sens de ce qu’ils demandent.

Avoir de la reconnaissance

Là où de nombreuses entreprises se trompent, c’est qu’elles agitent encore la carotte de la rémunération pour courtiser les jeunes salariés.

Le salaire reste important mais n’est plus essentiel. La reconnaissance recherchée par la génération Y est bien plus étendue.

Il y a la reconnaissance du travail par le manager direct mais également la valorisation du poste, l’intégration dans l’équipe, les avantages en nature, congés, RTT, tickets restaurants…

Recevoir du feedback

Grands utilisateurs d’Internet 2.0 et des réseaux sociaux, les jeunes ont l’habitude d’interagir en continu sur le net.

L’échange des opinions est naturel. En arrivant dans l’entreprise, la génération Y s’attend à recevoir des feedbacks sur son travail.

N’attendez pas l’entretien bilan de fin d’année pour donner un retour à votre salarié. Le feedback doit être en continu afin que le jeune Y sache comment s’ajuster.

Jouer collectif

De nombreux managers le disent : ils ont beaucoup de mal à se faire respecter de leurs jeunes recrues, car ils se sentent remis en cause sans arrêt.

Le mode directif ne fonctionne plus avec la génération Y. Le mode collaboratif est à utiliser.

La génération Y voit en son manager un coach ou un mentor. Il est là avant tout en ressource, pas pour lui donner des ordres continuellement.

La confiance mutuelle est l’élément essentiel de la motivation de la génération Y.

Évitez les discours longs et ennuyeux

Habituée à un langage direct et authentique sur le net, la génération Y sera d’autant plus motivée si vous adoptez sa façon de communiquer : court, direct, percutant, compréhensible, sans langue de bois, vrai, qui donne envie, etc.

Le plaisant doit être dit, comme le déplaisant. En toute sincérité. Par le manager hiérarchique comme par le big boss lui-même.

Travailler dans une bonne ambiance

Demandez à un jeune salarié pourquoi il a envie de rester dans votre entreprise, il va répondre probablement « pour l’ambiance ».

La génération Y est une génération relationnelle. Elle a compris qu’à plusieurs on va plus loin. La valeur d’esprit d’équipe est essentielle.

Être préparé à négocier

La génération Y a été élevée selon le principe de « l’enfant roi ». L’enfant a des besoins qu’il exprime naturellement. Le jeune Y a toujours eu l’habitude de négocier étant enfant.

Il arrive en entreprise et voudra alors négocier son poste, ses vacances, son équipe, etc. Certains recruteurs n’en croient pas leurs oreilles quand un jeune candidat négocie tous ses avantages dès le premier entretien.

Soyez donc prêt à discuter et négocier… Et ce dans un rapport gagnant-gagnant.